Quel est le meilleur traitement pour l’arthrose ?

Les médicaments prescrits par les médecins pour lutter contre l’arthrose ou l’ostéoarthrite n’ont aucun effet sur l’évolution de la pathologie. En revanche, ils seront d’une grande aide pour le patient afin d’alléger ou de supprimer entièrement le symptôme. Parmi les remèdes proposés, il y a l’acétaminophène. Cet analgésique peut mettre fin à la douleur dans le cas d’une arthrose primaire. L’usage de l’acétaminophène doit être toujours sous haute surveillance médicale puisque l’antidouleur peut faire de gros dégâts sur le foie.

Si le traitement à l’acétaminophène ne fonctionne pas, les médecins vont devoir prescrire des produits plus puissants tels que les AINS ou Anti-inflammatoires non stéroïdiens classiques ou sélectifs de la Cox-2. Ces médicaments ont chacun la faculté de lutter contre les douleurs engendrées par la maladie. Par contre, un AINS sélectif est bien plus évolué puisqu’il réduit le risque d’apparition d’effets secondaires.

Toujours dans la catégorie anti-inflammatoire, nous retrouvons les anti-inflammatoires topiques. Ces produits sont des alternatives intéressantes aux médicaments à avaler. Le remède se présente sous forme de crème ou de gel à appliquer directement sur la zone douloureuse. Par contre, l’efficacité du produit est limitée aux genoux, chevilles ou poignets. La substance aura du mal à soulager les arthrites de la colonne vertébrale et de la hanche.

L’injection d’antalgique est également courante avec cette affection chronique. Les injections de corticostéroïdes sont à destination des sujets qui ont du mal à se mouvoir. Elles sont aussi utilisées lorsque les anti-inflammatoires classiques ne font plus effet. L’effet de l’injection n’est pas immédiat, mais elle est d’une grande efficacité. Les injections d’acide hyaluronique visent à lubrifier les articulations du genou ou de la hanche.

Concernant les méthodes chirurgicales

Le meilleur traitement pour l’arthrose est sans doute chirurgical, même si cette méthode n’est prescrite qu’en dernier recours. Dans ce cas, les interventions ne visent plus à soulager l’inflammation, mais à supprimer l’origine. C’est le cas de l’arthroscopie qui consiste à enlever les débris d’os et de cartilage qui peuvent causer l’arthrose.

Il y a également la chirurgie qui consiste à corriger les anomalies osseuses ainsi que les excroissances. Ainsi, les chirurgiens vont reconstruire ou souder une zone bien déterminée de l’articulation. La solution est efficace, mais a un cout très élevé. Malgré cela, il existe certaines articulations où il est impossible de procéder à cette forme d’intervention.

La chirurgie de remplacement figure parmi les techniques les plus avancées pour traiter l’ostéoarthrite. Il s’agit d’une avancée majeure dans le secteur médical puisque les spécialistes vont remplacer l’articulation défectueuse par une prothèse en plastique ou en métal. Ce procédé est surtout destiné pour soigner une arthrose de la hanche.

Les traitements non médicamenteux

Parfois, le patient peut réduire l’intensité de la douleur avec quelques exercices physiques ou grâce à des accessoires adaptés.

Pour les personnes soufrant d’arthrose cervicale, l’utilisation d’un oreiller cervical peut par exemple permettre d’atténuer la douleur.

Pour les personnes souffrant d’arthrose au niveau de membres inférieures, des séances de marche, d’aérobique, de natation et même de fitness peuvent agir positivement sur l’articulation malade.

Ces activités sportives doivent être cependant suivies d’un programme précis pour ne pas aggraver les symptômes.

Les personnes en surpoids pourront trouver une amélioration en réduisant leur poids. Une perte de poids entre 5 % à 10% va effacer les douleurs du genou sans avoir à utiliser un anti-douleur médicamenteux.