Quelle est la différence entre l’arthrite et l’arthrose ?

L’arthrose et l’arthrite sont deux maladies que les gens confondent souvent. Mais elles sont bel et bien différentes. L’arthrite est une inflammation de l’articulation provoquant la sécrétion de quinines. Ce sont des substances qui détruisent progressivement l’articulation. Toutefois, l’arthrose se manifeste par l’usure graduelle du cartilage des articulations. Dans la plupart des cas, elle est causée par le vieillissement.

Des symptômes et des causes distincts

Les symptômes communs aux deux pathologies sont les douleurs au niveau des articulations. La personne atteinte d’une arthrose ressent de la souffrance quand l’articulation est en mouvement. La douleur s’atténue au repos. En revanche, les victimes de l’arthrite chronique ressentent plus de douleur au repos, surtout durant la nuit. En cas d’arthrite aigüe, l’articulation est à la fois rouge, gonflée, chaude et douloureuse.

Les problèmes d’arthrose sont souvent dus au vieillissement. La majorité des victimes souffrent de la maladie arthrosique au niveau des poignets et des coudes. Aujourd’hui, l’obésité est aussi un des facteurs causant l’arthrose. Les douleurs se présentent souvent au niveau des hanches et des genoux. L’arthrite est provoquée par des facteurs héréditaires. Les personnes qui ont un déséquilibre chimique et un dérèglement immunitaire peuvent aussi être atteintes par cette pathologie.

Comment diagnostiquer ces maladies ?

Le diagnostic de l’arthrite et de l’arthrose est le même. Le médecin interroge le patient sur la manifestation des douleurs ou de la gêne articulaire et leur gravité. Il procédera ensuite à un examen clinique pour confirmer l’existence de l’affection. Pour cela, le professionnel de la santé fait faire une radiographie pour évaluer précisément le degré des atteintes articulaires. Dès fois, une ponction articulaire sera réalisée pour analyser le liquide qui entraîne le gonflement de l’articulation. Le recours aux examens IRM, scanner et échographie n’est pas utile pour détecter l’arthrite et l’arthrose.

Quels sont les traitements adaptés ?

Pour l’arthrite, le traitement se repose sur sa cause. Si elle est engendrée par une bactérie, le médecin propose souvent des antibiotiques. Si elle est d’origine auto-immune, une biothérapie est indispensable. A priori, les douleurs articulaires sont soulagées par la prise d’antalgiques classiques tels que les anti-inflammatoires ou le paracétamol. Quant aux arthrites métaboliques, il faudra corriger les anomalies métaboliques à travers l’augmentation de l’acide urique dans la goutte. Cette correction se réalise par la prise de médicaments ou le suivi d’un régime alimentaire approprié.

Pour l’arthrose, il est tout à fait possible d’atténuer les douleurs articulaires en prenant un anti-inflammatoire ou du corticoïde. Mais on peut également mettre au repos les articulations en période de crise pour atténuer la douleur et éviter les déformations. Un traitement de fond est également envisageable. Le médecin injecte un gel spécifique dans l’articulation. Le but est de l’huiler tant pour soulager la souffrance et pour diminuer le risque d’aggravation. Certains praticiens conseillent également le traitement chirurgical de l’arthrose afin de corriger l’anomalie articulaire, source de l’aggravation de l’arthrose. Seulement, la manière la plus simple de prévenir l’arthrose est d’offrir au squelette de bonnes conditions de fonctionnement, notamment en obtenant un poids de forme.