Quelles sont les causes de l’arthrose ?

Il est important de connaitre les causes de l’arthrose pour comprendre cette pathologie, et afin de pouvoir mieux lutter contre son apparition et ses symptômes. Celles-ci peuvent être multiple.

Causes héréditaires

Plusieurs études ont permis de savoir que certains cas d’arthrose sont liés à l’hérédité. Par exemple, l’arthrose digitale aura plus de chance d’apparaitre sur une femme si sa mère ou une tante a déjà contracté l’affection chronique. Ainsi, la présence d’un sujet atteint de l’ostéoarthrite ou arthrose dans la famille peut expliquer la maladie chez un patient.

La vieillesse

Il a été prouvé que les personnes âgées de plus de 70 ans vont irrémédiablement développer cette maladie. Le problème d’articulation va apparaitre chez les femmes après la ménopause. Dans ce cas, les chercheurs suspectent les hormones sexuelles d’être à l’origine de l’anomalie.

Le surpoids et l’obésité

La gonarthrose, ou arthrose du genou a plus de chance d’apparaitre chez les sujets ayant un grand Indice de Masse Corporelle, IMC. Le surpoids favorise également l’apparition de l’arthrose des doigts, mais on ne peut pas encore expliquer la relation de ces deux troubles. Une personne pourra mettre fin aux symptômes de la gonarthrose en réduisant son poids entre 10 à 15 %.

Les pathologies métaboliques

Une maladie microcristalline engendre un dépôt de minuscule particule de cristaux entre les articulations. C’est le cas de la goutte qui engendre des cristaux microscopiques d’acide urique. Cet acide est très néfaste pour les os et l’articulation globale, entrainant d’atroces douleurs chez le patient. Le dépôt de phosphate de calcium sera associé à la chondrocalcinose. Les microparticules engendrent des inflammations chroniques qui vont se transformer en ostéoarthrite. Certaines pathologies métaboliques telles que l’hémochromatose et la maladie de Wilson sont aussi pointées du doigt.

Les difformités articulatoires

Au fil du temps, les déformations au niveau des os peuvent entrainer l’apparition de l’arthrose. Une anomalie de l’axe de la jambe favorise l’affection chronique. C’est le cas du genu varum et du genu valgum, qui sont des déformations de la jambe entrainant une répartition inégale des pressions quand la personne marche ou court. C’est aussi le cas de la luxation congénitale de la hanche qui doit être traitée après la naissance.

La méniscectomie

Il s’agit d’une opération chirurgicale qui vise à supprimer toute trace de ménisque au niveau de l’articulation du genou. Elle n’est préconisée qu’en dernier recours puisque le sujet a une chance sur deux de contracter l’arthrose après l’intervention. Le patient ne ressentira les premiers symptômes qu’après 10 ou 20 ans.

Le travail

Certains métiers exigent des actions ou des positions qui peuvent engendrer d’infimes traumatismes au niveau de l’articulation. Ainsi, ces gestes à répétition vont fragiliser la structure squelettique pour favoriser l’apparition de l’arthrose. Parmi les métiers à risque, il y a les ouvriers sur chantier, les couturiers, les carreleurs, les pianistes, etc.

Les traumatismes articulatoires

Il existe aussi une relation entre ostéoarthrite et traumatisme sévère touchant l’os. Une personne ayant été victime d’un accident a de grandes chances de contracter l’affection. Un examen chez le médecin pourra permettre de détecter l’arthrose. Une entorse ou une fracture peut être le point de départ de l’arthrose. Cependant, il est bien de préciser que la maladie va apparaitre plusieurs années après l’accident sévère. D’ailleurs, les sportifs qui subissent des traumatismes réguliers peuvent être sujets à une arthrose précoce.