Qu’est-ce que l’Arthrose ?

arthrose genouConnue aussi sous l’appellation d’ostéoarthrite, l’arthrose est une affection qui touche les articulations de sa victime.

En effet, la personne touchée aura des douleurs atroces au niveau de la hanche et du genou. Parfois, le trouble cible la colonne vertébrale ainsi que les autres zones comme le poignet, l’épaule ou la cheville.

Dans le jargon médical, l’arthrose touchant le genou est connue sous le nom de la gonarthrose, celle de la hanche la coxarthrose, et il y a l’arthrose digitale pour les doigts. Il est bien de noter qu’il n’existe pas de traitement médicamenteux capable de ralentir et de mettre fin à l’évolution de l’affection à l’heure actuelle.

La meilleure solution naturelle pour soulager l’arthrose

Agil’Flex est une fabrication française, un concentré riche en actifs de plantes 100% naturels et oligo-éléments. Leurs vertus sont  cliniquement reconnues : Anti-inflammatoir, Analgésique, Anti-rhumatismale, Dépurative, Tonique, Diurétique, Anti-oxydante.

agil-flex

Les différents types d’arthrose

Il existe deux principales formes de la maladie. On parle d’arthrose primaire quand le sujet ne possède pas de disposition pour contracter la pathologie. En revanche, l’arthrose secondaire se manifeste lorsque l’individu a déjà eu des précédents avec des pathologies inflammatoires telles que le lupus, la goutte ou l’arthrite rhumatoïde. L’arthrose secondaire peut se manifester également chez une personne ayant une maladie métabolique comme l’hémochromatose ou le diabète. En bref, la forme secondaire apparait lorsqu’il y a une prédisposition évidente.

Les causes de l’ostéoarthrite

Les origines de l’inflammation de l’articulation sont multiples. Le premier facteur pointé du doigt est la maladie métabolique. Les pathologies telles que la goutte et la chondrocalcinose engendrent un dépôt élevé de cristaux au niveau des articulations. La première maladie provoque un dépôt composé d’acide urique alors que la seconde pathologie entraine un dépôt de phosphate de calcium.

Un autre phénomène pouvant expliquer l’apparition de la maladie est le traumatisme articulatoire. Un sujet risque de souffrir de l’arthrose suite à une fracture ou à une entorse. Cependant, les symptômes vont apparaitre plusieurs années après le traumatisme. Parfois, une opération chirurgicale peut aussi provoquer l’apparition tardive de l’arthrose.

Parmi les autres causes, il y a l’hérédité, l’obésité, la ménopause ou encore l’activité professionnelle. Ainsi, ces facteurs peuvent avoir des effets négatifs au niveau de l’articulation pouvant évoluer vers l’ostéoarthrite. Si certaines causes peuvent être évitées pour se prémunir contre l’inflammation articulatoire, d’autres seront difficiles, voire impossibles à éviter comme la ménopause chez les femmes âgées.

La lutte contre l’arthrose

Les laboratoires pharmaceutiques n’ont pas encore trouvé de formule pour soigner efficacement l’arthrose. Autrement dit, le traitement curatif n’existe pas pour le moment. Par contre, il existe plusieurs remèdes permettant d’atténuer les symptômes selon la gravité de l’inflammation.

Avant d’utiliser un traitement médical, plusieurs adaptations peuvent permettre de soulager la douleur. L’utilisation d’un oreiller ergonomique cervical apportent beaucoup d’avantages et peut permettre de soulager une arthrose cervical, l’exercice physique quant à lui peut réduire l’intensité de la douleur des membres inférieures.

Concernant la medication, l’usage d’analgésiques va supprimer la douleur. Il y a aussi les anti-inflammatoires qui n’auront aucun effet sur l’évolution de l’arthrose, mais vont plutôt agir sur les symptômes.

Comme solution ultime, le docteur peut recommander une intervention chirurgicale. Dans ce cas, l’opération consiste à enlever les débris d’os ou de cartilage de l’articulation. Cette intervention se nomme arthroscopie. Il y a aussi la chirurgie correctrice permettant de corriger les anomalies osseuses responsables du problème. Une équipe chirurgicale peut aussi procéder au remplacement de l’articulation touchée par une prothèse en plastique ou en métal. Cette solution n’est malheureusement envisageable qu’avec la hanche seulement.